Tea ou chá : pourquoi n’y-a-t-il que 2 mots pour dire thé dans le monde ?

Si vous avez un peu voyagé, vous avez sûrement remarqué que de nombreux pays utilisent le mot cha ou un de ses dérivés pour désigner le thé (ocha en japonais, chá en mandarin, chay en russe, chaï en hindi, chá en portugais, chai en swahili…).

Tous les autres pays utilisent un mot proche du tea anglais : thé en français, thee en néerlandais, en italien…

En réalité, aussi incroyable que cela puisse paraitre, il n’existe que deux mots dans le monde entier pour qualifier le thé : les dérivés de tea, et les dérivés de cha.

Comment expliquer cela ?

 

Tea par la mer, cha par la terre

L’explication vient des différentes routes de commerce qui se sont créés au cours des siècles.

Ces deux racines proviennent d’un même pays : la Chine.

Le terme cha est d’origine sinitique, et était employé dans la plus grande partie de la Chine. Nous savons aujourd’hui que le commerce du thé a commencé il y a environ 2000 ans le long de la route de la Soie. Comme on le voit distinctement sur cette carte, tous les pays que traverse cette route de la Soie ont adopté un dérivé de cha ! C’est par exemple devenu chaï en hindi, chay en persan, shay en arabe ou encore chay en turc.

Cependant, ce terme n’était pas utilisé dans toute la Chine. Ainsi, en Minnan, le langage utilisé sur toute la côte chinoise ainsi que sur l’île de Taïwan, le mot n’était pas prononcé cha mais te.

C’était encore le cas quand les néerlandais arrivèrent en Chine au 17ème siècle. A l’époque, les principaux ports de commerce néerlandais étaient Fujian et Taïwan, deux endroits où on employait le mot te pour désigner le thé. C’est donc par la mer que les néerlandais ont ramené le thé en Europe, et avec eux son appellation te, devenu par la suite le tea anglais ou encore le thé français !

 

Avez-vous bien suivi ?

Si vous avez bien suivi jusque-là, vous me demanderez : mais alors, pourquoi le Portugal utilise chá et non un dérivé de tea ? Bonne question !

Avant même les néerlandais, ce sont les portugais qui sont arrivés les premiers en Chine. A cette époque, leur port de commerce principal n’était pas Fujian mais Macao… Un endroit où le mot chá était utilisé, et non te !

Cette carte montre donc clairement à travers le thé deux grandes périodes de mondialisation : la première propagation de marchandises et d’idées il y a plusieurs milliers d’années via la route de la Soie en partant de la Chine intérieure ; et l’influence qu’a eu la culture asiatique sur la culture européenne suite aux grandes explorations d’il y a 400 ans.

Intéressant, n’est-ce pas ?

Quid du chaï ?

Si vous ne le saviez pas déjà, vous avez maintenant compris que chaï veut simplement dire thé en hindi. Si nous étions très précis, nous devrions donc appeler nos mélanges masala chaï (masala voulant dire mélange d’épice, et chaï thé).

Cependant, dans les pays utilisant les dérivés de tea pour dire thé, le mot chaï désigne traditionnellement le thé épicé que l’on retrouve en Inde 🙂

Maintenant, vous savez tout !

2 commentaires

  • Bonjour,
    j’ai entendu un guide conférencier au Portugal expliquer que TEA avait pour origine l’acronyme portugais TEA, Transporte de Ervas Aromaticas (Transport d’herbes aromatiques) présent sur les boites de thé vendues par le Portugal à l’Angleterre. En effet, c’est, d’après lui, une princesse portugaise, Catherine Henriette de Bragance mariée au roi Charles II qui importa cette habitude en Angleterre, pour réunir les dames de la cour et éviter ainsi que le roi puisse les courtiser. Dès lors, quelle histoire croire ? Tea provient de te ou de l’acronyme T.E.A. ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Nous ne connaissions pas cette théorie.
      Nous ne sommes pas nous-même des spécialistes, mais nous pouvons quand même dire que la quasi-totalité des études traitant de cette question démontre bien l’origine chinoise du mot “tea” ! Il serait sinon difficile d’expliquer pourquoi près de la moitié des pays de la planète utilisent un dérivée du “te” chinois…
      D’ailleurs, le Portugal est un des seuls pays européens à ne pas utiliser un dérivé de “te” mais bien “chá” 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *